Version mobile

Je navigue comme je suis

Ma mairie

84/88 av. du Général-Leclerc
93507 Pantin cedex
Tél. 01 49 15 40 00

Contact

Accueil>Actualités>De tout coeur avec...
Toute l'actualité
De tout coeur avec...

De tout coeur avec...

Lors du discours de voeux aux institutions et partenaires, le maire de Pantin a rendu hommage aux victimes du massacre qui a eu lieu à Charlie Hebdo. Il a dit son indignation et rappelé les valeurs fondamentales de la République.

Le 7 janvier

"Ce matin vers 11 heures 20, une lâche attaque terroriste, révoltante et barbare, a eu lieu dans les locaux de l'hebdomadaire Charlie Hebdo.

12 personnes sont mortes, dont 2 policiers, 4 dessinateurs, CABU, CHARB, WOLINSKI et TIGNOUS, ce dernier ayant travaillé pour notre journal municipal CANAL il y a une dizaine d'années, ainsi qu'un économiste, Bernard MARIS qui se faisait appeler oncle Bernard.

Ce soir la rédaction de CHARLIE HEBDO est décimée. Cet acte odieux, inacceptable est une attaque contre la liberté d'expression, une attaque contre la liberté de penser, une attaque contre la liberté d'informer.

Au travers de CHARLIE HEBDO, c'est la République et notre démocratie qui est visée, notre liberté que des extrémistes veulent décapiter sur l'autel du fanatisme le plus monstrueux.

Ce soir, j'aurais aimé vous parler de Pantin, de son développement, de son rayonnement, de son dynamisme.

Ce soir, j'aurais aimé vous parler de 2015, de nos projets, des espoirs que nous avons pour les prochains mois.

Mesdames, Messieurs je n'en ai pas le cœur. J'ai même songé à annuler cette cérémonie.

Si je ne l'ai pas fait c'est pour ne pas céder à des fanatiques, à ces barbares criminels et dégénérés.

Au contraire, nous rassembler le soir même de ce drame inacceptable qui frappe notre pays dans son cœur, c'est ne pas céder face à la menace et démontrer que nous savons vivre au delà de nos différences politiques, philosophiques ou religieuses, en bonne intelligence dans la tolérance et le respect des convictions de chacune et de chacun.

Nous devons rester vigilants face aux tentatives de récupération et d'instrumentalisation, unis dans l'adversité pour défendre notre idéal de liberté, d'égalité et plus que jamais de fraternité.

Je pense aux victimes, à leurs familles durement touchées dans leur chair. Comme beaucoup de nos concitoyens en ce moment, plusieurs dizaines de milliers dans toutes les grandes villes de France, je vous demande en mémoire de ces victimes, en pensant à ceux qui en ce moment luttent pour vivre, d'observer une minute de silence."

Bertrand Kern, maire de Pantin