Version mobile

Sortir à Pantin

S'informer / Participer

Sélectionnez le thème et cliquez

Accueil>Avril>Mois de la Photo du Grand Paris
Tous les évènements

Mois de la Photo du Grand Paris

Manifestation incontournable de la photographie à Paris depuis plus de 30 ans, le Mois de la photo, sur l'impulsion de son directeur artistique François Hébel, dépasse officiellement les frontières de la capitale et devient le Mois de la Photo du Grand Paris. L'occasion pour tous les Grands Parisiens d'accéder à une programmation riche et diverse : 99 expositions sur 30 communes. Pantin a vu grand avec 6 expositions, soit 1 parcours fait en couleurs, en portraits et en échanges.

Programme

Ma grena' et moi

Gilles Elie-Dit-Cosaque
Du jeudi 23 mars au dimanche 30 avril
Du jeudi au dimanche de 14h à 19h

Le Garage, 5 rue Gabrielle Josserand (entrée libre)
C'est à Pantin, en 1924, que débute l'histoire de la fameuse marque de deux-roues de Motobécane : la Chaudron (appelée grena' par les Guadeloupéens à cause de sa couleur). Elle n'est plus produite mais des irréductibles continuent à la chevaucher. En savoir plus - vidéo

Bains Publics

Florence Levillain
Du jeudi 23 mars au dimanche 30 avril
Du jeudi au dimanche de 14h à 19h

Les Sheds, 45 rue Gabrielle Josserand (entrée libre)
Ils sont SDF, voyageurs, travailleurs, chômeurs, seuls ou en famille. Leur point commun : ils fréquentent les bains douches parisiens. Florence Levillain leur a proposé de photographier leurs rituels devant un miroir sans tain pour ne pas perturber leur intimité. En savoir plus
Avec la participation de la Région Ile-de-France.

Autour de l’expo
20 avril 19h | Conférence « le poil dans tous ses états » par Marie-France Auzépy, Professeur à l’Université Paris VIII. Débat avec la salle animé par Élodie Salmon, historienne
23 avril | Atelier coupe et chignons branchés

Les Grands Parisiens

Du 8 au 30 avril
Les Magasins généraux - BETC, 1 rue de l'Ancien Canal (entrée libre)
La Société du Grand Paris, le Mois de la photo et les Magasins généraux se regroupent autour d’un projet commun : pour la première fois, prendre un cliché géant de ce qu’est la communauté des Grands Parisiens dans sa diversité et à la veille de la construction du Grand Paris Express. La mise en place de plusieurs studios photos, où les Grands Parisiens seront invités à venir faire un portrait de famille, et ainsi participer à la construction jour après jour d’une exposition sur eux et par eux-mêmes. En écho, une exposition de la photographe Françoise Huguier, qui est partie à la rencontre de 24 familles de Grands Parisiens, chez eux, immortalisant ainsi leur intimité et leur vie le temps d’une journée. En savoir plus

Un studio photo pour les familles
Tous les vendredis, samedis et dimanches jusqu'au 30 avril
Inscription en ligne
L'occasion unique de repartir avec un portrait de famille réalisé par un photographe de renom.

Document unique

Du 3 au 29 avril
CN D - Centre national de la danse, 1 rue Victor Hugo (entrée libre)
Le trop plein d’images et la préciosité de l’archive. Pour le Mois de la Photo le photographe Marc Domage choisit une photographie, précieuse, parmi plus de 200 000 dans les archives du CN D, plus grand fonds sur la danse en Europe. L’artiste et écrivain Jean-Yves Jouannais s’en inspire pour écrire un récit.

Les 4000

Sebastião Salgado
Du 5 au 28 avril
Ciné 104, 104 avenue Jean Lolive (entrée libre)
Exposition inédite de photographies de Sebastião Salgado, réalisées en 1978 à la Cité des 4000 sur demande de la ville de La Courneuve.

Ces photographies ont été le point de départ de la production du film LES 4000, réalisé en 2016 par Audrey Espinasse et Sami Lorentz avec les habitants, projeté au Ciné 104 le 20 avril.

Walking Around

Jack Pierson
Du 2 avril au 22 juillet
Galerie Thaddaeus Ropac, 69 avenue du Général Leclerc (entrée libre)
Jack Pierson a souvent été comparé aux images que l’on trouve dans les road movies, une perception du paysage américain. Ses derniers travaux réalisés en Floride, explorent les courants émotionnels du quotidien, de l’intimité de l’attachement romantique à la vénération distante de l’autre.

Le travail photographique de Jack Pierson a souvent été comparé aux images que l’on trouve dans les road movies, ces films qui ont contribué à forger notre perception du paysage américain. Dans ses derniers travaux réalisés sur l’île de Captiva en Floride, l’artiste continue à explorer les courants émotionnels de la vie quotidienne, de l’intimité de l’attachement romantique à la vénération distante de l’autre.
L’artiste cherche à explorer le revers du rêve américain, pour exprimer ce qu’il appelle «la tragédie inhérente à la poursuite du glamour». Nourri par une réflexion sur la mémoire, l’obsession et l’absence, son sujet reste finalement, comme il le dit lui-même, l’espoir.

Du 23 mars au 30 avril 2017
Entrée libre

Site officiel

Dernière Minute

Fermer