Version mobile

Sortir à Pantin

S'informer / Participer

Sélectionnez le thème et cliquez
img fixe carree sejour

Accueil>Agenda>2018>Septembre>Le sport, héritage inattendu de la Grande Guerre
Tous les évènements
Le sport, héritage inattendu de la Grande Guerre

Le sport, héritage inattendu de la Grande Guerre

« C'est un vrai délassement de jouer au foot, cela redonne de l'énergie au Poilu, apprendre cette pratique est rigolo dans les tranchées », écrit le caporal Paul Andrillon en 1915.

C’est en effet au départ pour remonter le moral des troupes entre deux assauts, que de jeunes officiers pédagogues, reprenant l’initiative de quelques soldats, ont l’idée de recourir au sport. Avec la participation des Britanniques, des Australiens et des Néo-Zélandais, les rencontres se multiplient. Les hommes jouent avec des masques à gaz et le sport devient habituel au cours des années. Pour les Poilus, souvent issus du monde rural, ces séances, bien plus ludiques que les manoeuvres, sont l’occasion de toucher pour la première fois un ballon de foot ou de rugby. Le sport sert aussi à gérer les séquelles de la guerre. Les poilus se prennent ainsi en main et on assiste aux premières courses d’éclopés.

Informations pratiques

Intervenants Michel Merckel, auteur du livre 14-18, le sport sort des tranchées
Rendez-vous le 7 novembre à 20h00 : salon d’honneur de l’hôtel de ville